12:00 - 13:00
Jeudi 21.04.2022
Conférence
Espace Province - Palais 6

Où sont passés les endroits de camps ?

Plaidoyer des cinq Mouvements de jeunesse reconnus en Fédération Wallonie-Bruxelles

Le 12 mai dernier, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a rendu publique son ambition de réformer les rythmes scolaires annuels de l’enseignement obligatoire à l’horizon de la rentrée 2022. Un effet collatéral de cette réforme est la mise sous pression des mouvements de jeunesse, déjà mis à mal dans leur capacité à trouver des endroits en suffisance pour organiser leurs camps d’été.

Dans ce contexte, ce sont au minimum 400 endroits supplémentaires qu’il faudrait créer d’ici 2023 pour pallier aux conséquences de ce raccourcissement de la période de camps. Et ce chiffre ne tient pas compte de deux facteurs aggravants : le succès croissant – nous nous en réjouissons – des mouvements de jeunesse, et l’impact attendu de la crise sanitaire sur les propriétaires de lieux de camps qui risque de générer la fermeture d’endroits existants. Tenant compte de ces éléments, il est estimé que le nombre d’endroits de camps à trouver pourrait augmenter à 600.

L’ASBL Atouts Camps, organisme agréé pour la labellisation et l’ouverture d’endroits de camps en Wallonie, est une piste de solution à ces constats. L’une de ses missions principales, est son projet de décentralisation des endroits de camp qui vise le développement des provinces moins courues et une meilleure répartition des lieux d’accueil pour les camps sur le territoire wallon. Cette piste de solution et toutes les autres seront développées lors de la conférence.

 

Organisateur : Mouvements de Jeunesse francophones

Où sont passés les endroits de camps ? Conférence Municipalia 2022